Saint Patrick
 

Depuis mars 2005 l'Entente Cordiale organise une soirée "St Patrick". Bien que le saint soit plutôt associé à l'image de l'Irlande (la St Patrick est fête nationale Irlandaise), la fête qui lui est dédiée est également largement célébrée en Angleterre et aux U.S.A.

La manifestation 2017 s'est déroulée le samedi 18 mars en la salle des fêtes, rue d'Orsonville.  Plus de 170 personnes étaient présentes avec beaucoup de nouvelles têtes, dont un groupe de joyeux drilles, certains venus en kilt, ce qui ont apporté une ambiance particulièrement sympathique. 

Un grand bravo et merci aux bénévoles qui ont réalisé la décoration particulièrement réussie. Cette année les artistes avaient donné à la fête une connotation maritime (après tout l'Irlande est une île) avec, entre-autres, un phare qui balayait la salle de son éclat.


Mme Maryvonne BOCQUET, maire de Dourdan était présente parmi les convives, ainsi que plusieurs membres de l'équipe municipale.


Le phare de Cork sur sa lande

 Pour la partie culinaire, le restaurant dourdannais "la Fleur de Sel" avait de nouveau été sollicité. Très bon choix : le menu fut unanimement apprécié.

 

Bien sûr, pour l'animation musicale, nous avons retrouvé le groupe Clonakilty, habitué de notre manifestation. Cette année nous avons eu le plaisir de constater que l'orchestre s'était enrichi de deux musiciennes talentueuses : Cécile à la harpe et Muriel à la flûte. Caroline, la danseuse de "step" fut aussi très applaudie.

 

Patrick, le chef du groupe se mua ensuite en maître à danser (caller) et assura l'animation de la partie dansée que beaucoup de participants attendaient impatiemment. Il anima également le tirage de la tombola où plusieurs lots typiquement irlandais furent offerts aux heureux gagnants

 

Une ronde endiablée

Retrouvez d'autres photos de cette soirée très réussie sur la page "Galerie photos"

Histoire et légende

St Patrick serait né en l’an 389 en Ecosse ou dans le Sud-Ouest  de la Grande Bretagne (on n'est sûr ni du lieu ni de la date).

Il portait le nom de Maewin Succat, et sa famille était britannique romaine. A l’âge de 16 ans alors qu’il habitait au pays de Galle, il fût kidnappé et vendu comme esclave en Irlande. Pendant son esclavage (six ans environ) il eut des visions et se rapprocha de Dieu.

En 411, il réussit à s’enfuir et vint étudier en France (la Gaulle). Il devint prêtre vers 417, fut ordonné évêque en 432 par le Pape Célestin et fut envoyé en Irlande qu'il commença à évangéliser sous le nom de Patricius (Patercius ou Patritius en latin, dérivant de "Pater Civium", ce qui signifie "Père du Peuple"). En langue gaélique, Patrick s’écrit : Pãdraig.

La légende raconte que c'est à ce moment-là qu'il chasse tous les serpents du pays, action qui symbolise la conversion du peuple irlandais : les serpents représentent l' « antique ennemi », c'est-à-dire Satan, rendu responsable de l'ignorance du Dieu véritable.

           

Il est dit qu’il utilisa le trèfle pour expliquer à ses paroissiens que le Père, le Fils et le St Esprit, trois parties forment un seul tout.

Après de longues années d'évangélisation, il se retire à Down Patrick où il meurt le 17 mars 461 à l'âge de 76 ans. Il y est enterré aux côtés de sainte Brigitte et de saint Columcille, tous deux également patrons de l'Irlande.